Press "Enter" to skip to content

La poétique du vide

🦋 Ce matin, je voudrais te parler du prix de ton imagination. Un acheteur d’art a estimé la sienne à 15 mille euros en acquérant aux enchères une œuvre… invisible. Cette œuvre imaginaire créée par le peintre et plasticien italien Salvatore Garau s’intitule Io sono et nécessite, selon les recommandations de l’artiste, un espace vide de 150×150 cm pour être admirée (et pensée) au mieux. Le vide comme espace rempli d’énergie, le vide comme espace d’imagination : les symboliques et interprétations philosophiques sont nombreuses autour de cette œuvre métaphorique. L’artiste n’en est pas à son coup d’essai en la “matière” puisque sa sculpture invisible Bouddha en contemplation a été exposée sur la Place de la Scala à Milan. Un carré blanc au sol délimitait sa présence.

💫 Je te laisse donc, comme moi depuis ce matin, imaginer des œuvres de Salvatore Garau tout autour de toi, posées au sol… Tu vas voir, c’est un peu encombrant, mais au final c’est un bel exercice poétique !

Comments are closed.

Mission News Theme by Compete Themes.